Classe énergétique de votre logement
Maison

Classe énergétique de votre logement : tout ce qu’il faut savoir

La classe énergétique d’un logement permet de donner un aperçu de la performance de l’habitation en énergie. Elle est contenue dans le Diagnostic de Performance Énergétique. Elle fonctionne suivant certains principes et son évaluation s’effectue selon des critères donnés. Voici tout ce que vous devez savoir au sujet de la classe énergétique de votre logement.

La classe énergétique de votre logement : de quoi s’agit-il ?

La définition de la classe énergétique d’un bâtiment est une obligation légale devant précéder toute cession de ce bien.

Définition et utilité

La classe d’énergie d’une habitation donne des indications sur les performances du logement. C’est une importante aide pour l’évaluation des futures factures d’électricité à payer. Elle permet à l’acheteur de la maison de choisir un bien confortable et économique.

L’établissement de la classe énergétique

La classe énergie est évaluée sur une échelle de 7 paliers. Chacun d’eux indique le niveau de fiabilité du bâtiment en matière d’utilisation d’énergie. Elle doit nécessairement être établie avant toute publication d’annonces de vente du bien. La classe énergie est une synthèse qui s’obtient sur la base d’un Diagnostic de Performance Énergétique.

Comment lire une étiquette de classe énergie d’un logement ?

À l’issue d’un DPE, les logements sont classés par classe allant de A à G. Chaque lettre indique le niveau de performance énergie de la construction.

étiquette de classe énergie d’un logement

Les classements et leur interprétation

Les logements classés de A à D disposent d’une bonne performance énergétique. Toutefois, le niveau de consommation diffère. Ainsi, une maison de niveau « A » n’utilise pas plus de 50 kWh par mètre carré par an. Les appartements classés « B » ont quant à eux une consommation comprise entre 51 et 90 kWh/m² chaque année.

Les bâtiments figurant dans la catégorie « C » nécessitent entre 91 et 150 kWh par an et par mètres carrés. Les maisons consommant 151 à 230 kWh/m2 chaque année appartiennent à la classe « D ». Un logement de la classe « E » est en revanche moyennement performant. Il consomme entre 231 et 330 kWh par mètres année dans une année.

Une construction est de catégorie « F » au classement lorsque sa performance énergétique est faible. Il en est notamment ainsi pour les habitations utilisant entre 331 et 450 kWh par mètre carré chaque année. La classe « G » est réservée quant à elle aux logements ayant une mauvaise performance d’énergie. Les maisons et les appartements dont la dépense énergétique excède chaque année 450 kWh/m² se retrouvent dans cette catégorie.

Le coût de la dépense énergétique pour chaque classe

Un logement classé « A » dépense moins de 250 euros d’énergie pour 100 m². Une habitation de notation « B » coûte par contre entre 251 et 500 euros pour la même superficie. En ce qui concerne les maisons classées « C », leur dépense d’énergie varie entre 501 et 750 euros. Ce montant est de 751 à 1 150 euros pour un appartement de niveau D.

Les dépenses annuelles en énergie des logements classés « E » sont estimées entre 1151 et 1650 euros. Entre 1651 et 2250 euros sont nécessaires pour couvrir cette dépense pour une habitation de catégorie « F ». Vous devez prévoir plus de 2250 euros pour les frais d’énergie pour un bâtiment classé « G ».

Commentaires fermés sur Classe énergétique de votre logement : tout ce qu’il faut savoir